Les voisines? Renan Luce les préfère devant sa fenêtre, c'est d'ailleurs ce qu'il ne cesse de répéter de sa prison de verre. Deballant son amour un peu pervers pas trop méchant, il aime et déteste, maudit et admire. C'est avec la légerté et la simplicité qui lui sont communes qu'il nous fait découvrir son monde à lui:beautés sous verre et lingerie féminine.

   Accompagnée de batteries et de guitares, sa voix nous entraîne dans un univers coquin et tragique mariant humour et sincérité. Reconnue comme une musique pop, sa chanson est à la fois piquante et attachante et se termine par une chute aussi bien drôle qu'ironique, qui n'est qu'un juste retour des choses pour ce voyeuriste inexpérimenté.

                                                            eugénie, manon